La nouvelle étude consommateurs est en ligne

Marketing
Mercredi 18 juillet 2018

La nouvelle étude consommateurs réalisée par la société DECRYPTIS pour la FPP est publiée !

 
 

10 ans après l’étude de 2007, la nouvelle étude FPP auprès des consommateurs réalisée par la société DECRYPTIS est enfin disponible pour les adhérents de la FPP.

Elle est réservée aux adhérents et sert de base, pour quelques éléments forts, de communication pour la prise de parole de la FPP vers la presse et le gouvernement.

Basée sur plus de 6800 questionnaires réalisés auprès de foyers habitant en maison individuelle, elle est riche d’enseignements et permet de constater que le parc de piscines est encore plus important que le nombre que nous annoncions jusqu’à présent. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous avons souhaité à nouveau, interroger les consommateurs en quantitatif.

Rappelons qu’elle sera suivie à l’automne par les résultats de l’étude sectorielle qui viendra clore une année riche en analyse du marché et du comportement des consommateurs.

 
 

LES PISCINES EN FRANCE EN 2017 : PARC EXISTANT

 
 
parc existant piscines

Il existe 2 460 000 piscines sur le territoire français en 2017 ce qui représente un taux d'équipement de piscine de 15.5% des foyers résidant en maisons individuelles en France.

Il existe cependant des disparités suivant les régions :

  • Ile de france : 9.7% des foyers résidant en maison individuelles sont équipés d'une piscine
  • Nord Ouest + Limousin : 10% des foyers résidant en maison individuelles sont équipés d'une piscine
  • Nord Est : 8.4% des foyers résidant en maison individuelles sont équipés d'une piscine
  • Sud Est : 27% des foyers résidant en maison individuelles sont équipés d'une piscine
  • Sud Ouest - Limousin : 27,9% des foyers résidant en maison individuelles sont équipés d'une piscine
 
 

Les détenteurs de piscines

 
 

Les piscines enterrées

 
 

98.6% des piscines enterrés sont des piscines extérieures. Aujourd'hui, elles s'insèrent de plus en plus dans des petits jardins pour s'adapter à la nouvelle morphologie des espaces urbains (des espaces plus petits).

De même elles sont souvent plus petites que précédemment : 32m² de surface moyenne pour les piscines construites entre 2013 et 2017 contre 42 m² en moyenne pour les piscines acquises avant 1991. Elles restent plus que jamais un vecteur de valorisation du bien immobilier : parmi les propriétaires de piscines qui ont acquis une résidence avec piscine (cad sans la faire construire) 1/3  recherchaient une maison avec piscine et 1/4 ont considéré que la piscine était un plus sur le bien qu'ils ont acheté.

La part des piscines prêtes à plonger cad installée intégralement par un professionnel a progressé de 10% en 10 ans passant de 55% contre 45% en 2007.

On note également que l'attitude des consommateurs change : désormais ils prennent davantage de temps et se renseignent davantage avant de choisir leur piscine. Pour cela internet reste une source d'information très importante (44% des acquéreurs de piscine entre 2013 et 2018 se sont renseignés au préalable sur internet contre 24% seulement dix ans auparavant). Mais internet n'est qu'un préambule car ils sont aussi de plus en plus nombreux à solliciter l'avis de connaissances lorsqu'il s'agit de choisir le professionnel à qui ils doivent confier leur projet.

Enfin l'étude nous apporte quelques informations supplémentaires sur les équipements des piscines enterrées comme la progression des volets roulants électriques, l'émergence des filtrations à média filtrant verre et l'apparition des équipements avec système d'injection automatique.

 

 
 

Les piscines hors sol

 
 

On peut principalement relever deux chiffres sur ce type de piscine :

  • 23% des acheteurs de piscines hors solo l'achète chez un constructeur, installateur de piscine ce qui signifie que 75% du marché se situe sur d'autres segments
  • le budget consacré à l'achat de la piscine hors sol a baissé de presque 50% en 10 ans - alors que le budget était de 7600€ sur la période 2003-2007 il n'est que de 3400€ sur la période 2013-2017.
 
 

Les intentionnistes et les non détenteurs

 
 

les intentionnistes

 
 

Il bfaut noter que l'étude a été réalisée sur les mois de février et mars 2017 qui ont connu une météo plus défavorable que les années précédentes ce qui explique que les statistiques ont été difficiles à établir. Toutefois on peut quand même penser que désormais la base d'intentionnistes s'est réduite par rapport à la décennie précédente.

 
 

les non détenteurs

 
 

Les freins à l'achat ont été évoqués et il en ressort que les freins à l'image se sont réduits (luxe, écologie, etc) mais les freins "rédhibitoires" (pas d'envie, lâge et la présence d'un point d'eau a proximité) sont plus souvent évoqués.

 
 
document

Consultez l'Etude consommateurs 2017 DECRYPTIS / FPP complète

Consulter le document
 
1