ENQUÊTE SUR LA PERCEPTION DES PISCINES PISCINE FAMILIALE : LES FRANÇAIS DISENT EN RÊVER ! 1,7 MILLION DE FAMILLES EN PROFITENT DÉJÀ

 
 

Profitez d’une piscine chez soi ? Les Français en rêvent ! D’après l’enquête « Les mots de la Piscine » menée par l’Institut Médiascopie auprès des consommateurs pour la Fédération des Professionnels de la Piscine (FPP), la piscine est considérée comme « un rêve qui devient réalité » par les Français, qui accordent à cette affirmation une note de 7,1/10. Et, contrairement aux idées reçues, il s’agit d’un rêve accessible à tous : plus du tiers des propriétaires de piscines sont des ouvriers et des employés (Étude Décryptis).

L’étude Médiascopie, basée sur les réactions générées à l’évocation de mots, montre que les Français attribuent à la piscine de nombreuses qualités répondant à leurs attentes. Parmi les maîtres-mots qu’ils associent à la piscine, on trouve ainsi les termes de « convivialité » (7,7/10), de « ludisme » (7,5/10), de « bonheur » (8/10) et de « bien-être » (8/10).

Il n’est donc pas étonnant que la France se situe au deuxième rang des pays les plus équipés du monde ! Avec 1,7 million de bassins privés en 2013, l’Hexagone se place juste derrière les États-Unis.

 
 

« Les mots de la piscine » : une étude sur les perceptions et les attentes des consommateurs en matière de piscine

L’enquête “les mots de la piscine” réalisée par l’Institut Médiascopie pour la FPP est une analyse de la perception des produits, des professionnels et du secteur, ainsi que des attentes des consommateurs. L’enquête comporte deux volets : - un volet quantitatif : les jugements d’un échantillon de 1301 Français ont été recueillis - entre le 23 septembre et le 11 octobre 2013 - sur 210 mots. - un volet qualitatif : une trentaine de Français, âgés de 35 à 65 ans, répartis en 3 groupes de toutes les catégories socio-professionnelles a été interrogée pour réagir à l’évocation de mots liés à la piscine. Les trois groupes étaient composés de : possesseurs de piscines (« possesseurs »), de participants ayant l’intention d’an acquérir une (« intentionnistes ») et de participants n’ayant pas l’intention d’en acquérir une (« non intentionnistes »).

 
 

Piscine : l’atout convivialité

 
 

L’un des maîtres-mots associé par les Français à la piscine est « convivialité ». Le score élevé obtenu par cette valeur générique (7,7/10) confirme cette tendance.

Comme le montre le volet qualitatif de l’enquête, la convivialité est une valeur très fortement associée à la piscine. Voici ce dont témoignent les participants à l’enquête Médiascopie :

  • Possesseurs de piscines : « La piscine, c’est la famille / la piscine c’est une façon d’accueillir, c’est les retrouvailles / quand je pense à la piscine, je vois du gazon, du soleil, la famille, les amis, les petits enfants / c’est l’après-midi, il est 14h, il y a les grillades, on mange tous ensemble ».
  • Intentionnistes (ayant l’intention d’acquérir une piscine) : « La piscine, c’est un lieu de vie, c’est convivial / on reçoit les copains, les proches, la famille, ça crée des liens ».
  • Non intentionnistes (n’ayant pas l’intention d’acquérir une piscine) : « Le moment piscine est un moment convivial, plutôt familial / c’est les enfants, la famille, les copains des enfants / quand je pense à la piscine, je vois un barbecue avec plein de gens autour ».
 
 

Un caractère ludique

 
 

La piscine est considérée comme un espace ludique (7,5/10). Un caractère ludique qui est à prendre au sens large, englobant à la fois les jeux d’enfants et les fêtes d’adultes, d’après les témoignages recueillis lors de la phase qualitative de l’étude :

  • Possesseurs de piscines : « La piscine, c’est la fête, l’amusement / comme du rock, de la techno, du zouk, du jazz / il y a de la joie, des rires / des bouées, des jouets, des ballons, des parasols. »
  • Intentionnistes : « La piscine, ça m’évoque les enfants qui jouent, des bouées, des matelas / il y a des rires, des cris, ça saute de partout ».
  • Non intentionnistes : « Quand je pense à la piscine, j’imagine une piscine avec des gens, des belles femmes en bikini, des cocktails, de la musique d’ambiance / ça commence par des rythmes latino-américains et ça finit en jazz / ça commencerait à dix heures du soir, et ça durerait jusqu’à deux heures du matin ».
 
 

Un espace de bonheur et de bien-être

 
 

Les Français estiment que la piscine est un espace de bonheur (8/10) et de bien-être (8/10). Deux notions prégnantes au sein de l’imaginaire de la piscine tel que restitué lors des réunions qualitatives :

  • Possesseurs de piscines : « La piscine, c’est les vacances, le plaisir, la détente / la piscine, c’est pour se relaxer, pour le bien-être et le farniente / il y a un côté paradisiaque, un côtérêve dans la piscine / la piscine, c’est « Vivez d’amour et d’eau fraîche ».
  • Intentionnistes : « Quand on pense à la piscine, on ressent de la plénitude, de la satisfaction, un bonheur intérieur / le slogan de la piscine, ça serait : « Baignez dans le bonheur ».
  • Non intentionnistes : « La piscine, ça apporte la détente, le plaisir, la relaxation ».
 
 

Tous les bienfaits de l’eau chez soi

 
 

Les bienfaits de l’eau sont très valorisés lorsque l’on évoque la piscine (7,8/10). Se maintenir en bonne santé est un objectif à la fois crédible et très valorisé (7,8/10). L’eau, surtout, est associée à la valeur suprême de l’apaisement (7,6/10), la piscine étant fondamentalement un espace de relaxation (7,9/10), dans une existence qui est bien souvent placée sous le signe du stress :

Possesseurs de piscines : « La piscine, c’est comme une musique douce, classique / quand je pense à la piscine, je vois un lieu de détente où ensuite on s’allonge, on se détend. »

  • Possesseurs de piscines : « On se fait masser / il y a des gens calmes, zen / souvent, le matin, c’est paisible, l’eau miroite, elle est belle, on est tranquille, on est bien. »
  • Non intentionnistes : « La piscine, c’est un véritable antistress / c’est la détente, le côté zen et relax. »
  • Non intentionnistes : « Quand je pense à la piscine, j’imagine des transats au bord de l’eau, le matin, avec une musique douce et relaxante, une musique lounge. »
 
 

Une bulle apaisante

 
 

Disposer chez soi d’une piscine - un rêve qui devient réalité (7,1/10) - permet fondamentalement de se construire une bulle : intimité, cocon sont très bien notés, à 7,3/10. Et pouvoir se baigner seul est valorisé plus encore, à 7,6/10.

  • Possesseurs de piscines : « La piscine, c’est se baigner sans aller à la foule, c’est un plaisir un peu égoïste / le soir, largement après le repas, même vers minuit, c’est le summum, on se croit seul au monde / ce que je préfère, c’est vers 20h, je suis tout seul, il n’y a pas d’enfant, c’est le kif : je fais mes longueurs tranquillou, mais surtout il n’y a personne ».
  • Intentionnistes : « La piscine, c’est l’intimité, c’est personnel, tout le monde n’y va pas, on choisit qui vient chez nous / l’accès est réservé, c’est privé, c’est la tranquillité /on aime bien être à l’abri des regards ».
  • Non intentionnistes : « On est tout seul, on ne gêne personne / à la mer, on est les uns sur les autres, la piscine c’est plus individuel, plus intime ».
 
 

Un refuge à partager en famille

 
 

Les Français estiment que la piscine est fortement liée à la famille (7,9/10) et qu’elle participe au renforcement des liens familiaux (7,1/10).

Une famille qui s’entend dans son sens le plus strict, en un bel ordonnancement hiérarchique : les enfants d’abord (7,3/10), les parents ensuite (7/10), et les adolescents (6,8/10), avec les seniors, à 6,6/10, pour fermer le ban.

 
 

L’essentiel : une piscine pour nager et se baigner

 
 

Se baigner (8,1/10), nager (7,9/10) et se rafraîchir (7,8/10), sont des termes très largement associés à la piscine. Nager et se baigner restent les deux principales motivations des propriétaires de piscine ou de ceux qui aspirent à le devenir, et cela quel que soit le moment de la journée, comme le montrent, notamment, les propos recueillis auprès des possesseurs de piscine au sein des réunions qualitatives :

  • Possesseurs de piscines : « Vers 14h, en principe, je vais dans l’eau pour me rafraîchir, j’aime bien bronzer, et ensuite je prends la douche directe du forage / le week- end, j’aime bien me baigner le matin, lorsqu’il ne fait pas encore trop chaud et que personne n’est encore réveillé / à minuit, en semaine ou le week-end, après dîner, j’aime me baigner parce que l’eau est encore chaude ».
 
 

Une promesse de liberté

 
 

Ce sont les items qui évoquent la liberté, sans limite, qui sont le plus valorisés : profiter de la piscine toute l’année (7,6/10) et pouvoir se baigner quand on veut (8,1/10) :

  • Possesseurs de piscines : « Quand on a une piscine, on peut se baigner 5-10 minutes et ressortir, faire autre chose, alors qu’à la plage on est obligé d’y aller pour la journée / moi je n’habite pas loin de la mer, mais du coup je laisse la plage aux touristes en juillet et août, et j’y vais en juin et septembre ! / c’est la praticité, ne pas prendre la voiture pour aller à la mer ».
  • Intentionnistes : « Ce qui est motivant dans l’idée d’acheter une piscine, c’est l’autonomie quand on l’a chez soi, on peut faire ce qu’on veut : si on veut plonger, on plonge, sinon, non / c’est pratique, on n’a pas d’horaires, on en profite à toute heure de la journée et de la nuit / ça permet à la fois d’être seul quand on veut être seul et de partager quand on veut partager ».
  • Non intentionnistes : « C’est un lieu sans tabou, où on peut faire ce qu’on veut quand on veut / c’est un plaisir immédiat qu’on a sous la main quand on veut ».
 
 

La conjugaison du sport et de la détente

 
 

Les Français veulent voir dans la piscine une alternative aux modes de vie sédentaires (jeux vidéo, télévision, ordinateurs...) (7,2/10). Faire du sport en dilettante plaît : ainsi, conjuguer sport et détente décroche 7,5/10. Une tendance qui est confirmée par les propos recueillis dans le volet qualitatif de l’enquête, où cette notion apparaît comme un levier de motivation important pour les non possesseurs, qu’ils aient ou non l’intention d’acheter une piscine :

  • Intentionnistes : « Quand je pense à la piscine, je pense à la nage, à la profondeur, à l’apnée, au plongeoir / on peut apprendre à nager aux enfants dans la piscine / avec une piscine, on peut faire de la nage à contre-courant, de la nage régulière aussi / on peut faire du sport, nager ou faire de la gym tout seul /ce qu’il y a de bien dans la piscine, c’est le côté sportif, faire de la gym aquatique, entretenir sa forme physique. »
  • Non intentionnistes : « La piscine, c’est pour faire de la natation, de l’exercice physique / on fait des allers retours, de l’aquagym. »
 
 

Un espace à regarder et à vivre

 
 

Les items les mieux notés sont ceux suggérant que la possession d’une piscine permet de passer ses vacances à la maison : la piscine, la pièce d’été de la maison (7,2/10) et la piscine, les vacances à la maison (7,4/10).

Au même niveau sur l’axe du ressenti, figurent l’esthétisme (7,2/10) et le confort d’utilisation : la piscine, un espace à regarder et à vivre (7,4/10) et la piscine, un confort à domicile (7,5/10). Les propos tenus par les trois publics à ce sujet au cours des réunions qualitatives sont édifiants :

  • Possesseurs de piscines : « Quand il fait beau, après le dîner, c’est quasi systématique, j’aime bien ce moment, c’est beau, c’est éclairé / le matin, je la regarde en partant, j’adore la vue, c’est tout. Après, je pars travailler ».
  • Intentionnistes : « Même si on n’est pas dans l’eau, le simple fait d’arriver le soir et d’allumer la piscine, ça fait rêver, c’est déjà les vacances. »
  • Non intentionnistes : « La piscine, c’est aussi un élément décoratif, c’est à cause de l’élément aquatique et de tout ce qu’il y a autour : des mosaïques, des terrasses, du bois... / dans un jardin, ça donne un plaisir esthétique. »

 

L’équipe presse de la FPP - Fédération des Professionnels de la Piscine :

Sandra, Bruno & C°

Adocom – RP vous remercie de votre attention.

Tél. : 01.48.05.19.00 – Courriel : adocom@adocom.fr