LA PISCINE : LES CONSEILS DES PROFESSIONNELS POUR ASSURER LA SECURITE

 
 

Pas de vague, pas de courant, une eau limpide, parfois chauffée, ... : la piscine réunit toutes les conditions pour que les enfants effectuent leurs premières brasses en toute confiance. Pour profiter de ces espaces d’apprentissage en toute sécurité, la Fédération des Professionnels de la Piscine et du Spa tient à rappeler quelques règles élémentaires de prudence et de sécurité aux propriétaires des 2,5 millions de piscines privées que compte l’Hexagone.

 
 

PREVENTION ET VIGILANCE : LES DEUX POINTS CLES POUR LA SECURITE

 
 

La FPP rappelle notamment que la vigilance d’un adulte responsable est indispensable en présence d’enfants dans le bassin. Cette surveillance doit intervenir en complément de la bonne utilisation et de la bonne installation d’un dispositif de sécurité conforme aux normes. Les systèmes de protection ne sauraient, en effet, se substituer à la surveillance d’un adulte désigné, d’où la règle simple, mais primordiale :

Piscine protégée, faut quand même me surveiller !

L’adulte en charge de la surveillance de l’enfant pourra et devra surveiller l'intégralité de la surface de l'eau de cet espace réduit. Il doit rester en vigilance active : ne pas aller téléphoner ou parler avec d’autres personnes au moment de la surveillance.

 
 

Bon à savoir : la FPP met à la disposition des baigneurs un livret réunissant tous les conseils de sécurité des professionnels, à télécharger sur le site ICI.

 
 

4 DISPOSITIFS DE SECURITE AU CHOIX

 
 

Pour être en conformité avec la loi, les propriétaires de piscines peuvent s'équiper, au choix, de l'un des 4 dispositifs de sécurité mentionnés par la loi et conformes aux normes :

  • Les barrières (norme NF P 90 306), souples ou rigides.
  • Les alarmes (norme NF P 90 307-1) doivent être conformes au décret 2009-873 du 16 juillet 2009 s’il s’agit d’alarmes par immersion.
  • Les couvertures de sécurité (norme NF P 90 308) : couvertures automatiques, fonds mobiles, couvertures à barres, bâches tendues au-dessus des margelles (à ne pas confondre avec les couvertures à bulles qui ne sont pas des dispositifs de sécurité).
  • Les abris de piscines (norme NF P 90 309), hauts ou bas, télescopiques, relevables…

À noter : il est nécessaire de demander l’attestation de conformité du laboratoire au fournisseur.

Pour mémoire, la loi du 3 janvier 2003 oblige les propriétaires de piscines privées familiales enterrées et partiellement enterrées à se munir d'un système de protection normalisé visant à prévenir le risque de noyade.