photo représentant des cahiers de couleurs par Propiscines

Conseils pour une piscine économe en énergie

 

Les conseils pour une utilisation raisonnée de ma piscine

Optimiser la consommation d'énergie de ma piscine

En 25 ans, la consommation d’énergie a largement diminué : divisée par 4 pour les systèmes de filtration, divisée par 9 pour les systèmes de chauffage et divisée par 2 pour les éclairages de piscine.

Photo d'une étiquette bleu avec le chiffre 1 par Propiscines

La pompe de filtration et l’hydraulicité doivent être adaptées à la taille et au volume d’eau de la piscine.

L’expérience a prouvé que filtrer plus longtemps avec une pompe de puissance moindre assure une meilleure qualité d’eau qu’une filtration plus courte avec un matériel surpuissant. Mieux vaut installer un petit moteur moins énergivore qu’un gros. Alors qu’en 1980, une pompe de filtration de 2600 watts permettrait de filtrer 25 m3/h pour une consommation annuelle de 5600 kWh, en 2015, un équipement de 700 Watts permet de filtrer 12 m3/h pour une consommation de 1500 kWh/an.

Pour optimiser la filtration, les réseaux hydrauliques sont également conçus pour faciliter la circulation de l’eau en limitant les pertes de charge. Les professionnels utilisent désormais un logiciel de calcul dédié pour créer les installations, notamment en simplifiant les réseaux pour éviter les coudes, les carrefours, etc.

Enfin, les variateurs de vitesse permettent également de rationaliser la consommation d’énergie.
 

Photo d'une étiquette bleu avec le chiffre 2 par Propiscines

Il existe des moyens écologiques et économiques pour chauffer sa piscine.

Aujourd’hui moins d’une piscine sur trois est équipée d’un système de chauffage. Si vous ne souhaitez pas utiliser de système de chauffage, vous pouvez utiliser des systèmes faciles et peu coûteux pour préserver la température de l’eau comme les couvertures isothermes.

L’utilisation d’une pompe à chaleur permet de réduire la consommation d’énergie. Les pompes à chaleur sont classées suivant leur coefficient de performance énergétique (COP) c’est-à-dire le rapport entre la puissance restituée à la piscine sous forme de chaleur et la puissance électrique consommée. Aujourd’hui, vous pouvez équiper votre piscine d’une pompe COP4, la moins énergivore disponible sur le marché.

Il existe également des systèmes qui ne consomment aucune énergie tels que les couvertures solaires ou certains abris.
N’oubliez pas d’utiliser une couverture pour conserver les calories.

Photo d'une étiquette bleu avec le chiffre 3 par Propiscines

L’éclairage de votre piscine peut aussi être optimisé pour être moins énergivore.

De nombreux bassins possèdent des systèmes d’éclairage. Ici aussi, vous pouvez réduire votre consommation d’électricité. Une seule ampoule à LED de 30W suffit désormais à l’éclairage d’un bassin et de jolies couleurs viendront agrémenter l’esthétique du bassin la nuit.

schéma sur la consommation d'énergie d'une piscine

Les solutions pour une piscine basse consommation

Depuis 30 ans, le secteur de la piscine familiale a fait sa révolution durable et propose aujourd’hui des piscines basse consommation (PBC). Entre progrès technologiques, formation des acteurs du secteur qui développent les bonnes pratiques et sensibilisation des consommateurs aux "bons" gestes, les piscines sont entrées dans un cycle d’amélioration continue sur la question de la préservation de l’environnement.
Les évolutions technologiques et les innovations développées ces dernières années sont pour la plupart accessibles aux piscines existantes soit par le remplacement ou l’ajout de certains équipements soit par une rénovation globale de la piscine existante.
Mais vous pouvez d’ores et déjà adopter quelques gestes simples ou quelques mesures pour transformer votre piscine en piscine basse consommation :

  • faire vérifier par un professionnel l’équilibre de l’eau de votre piscine au début de saison et suivre avec application ses conseils sur le choix et l’utilisation des produits (fréquence, type de produits, etc),
  • rechercher une pompe bien adaptée à votre utilisation et à la taille de votre bassin,
  • adapter le temps de filtration à la température de l’eau,
  • afin d’éviter l’évaporation et de conserver une bonne température d’eau, couvrir le plan d’eau quand il n’est pas utilisé comme une couverture ou un abri.

Mais la révolution durable qui touche les piscines ne va pas s’arrêter là. Les professionnels du secteur continuent à travailler pour améliorer sans cesse les performances énergétiques des bassins. Il existe déjà des solutions visant à faciliter la gestion des différents paramètres pour avoir une piscine totalement en adéquation avec son utilisation (automatisation et piscine connectée pour une consommation raisonnée et raisonnable). Les services de R&D travaillent aussi sur différents projets tels que la réduction de la taille des moteurs (adaptation de la puissance des pompes à la piscine), l’optimisation des filtrations grâce à de nouveaux procédés filtrants et techniques de filtration (système de nettoyage intégré) ou bien le recyclage des déchets.

Demandez consil à un professionnel labellisé Propiscines®

Les adhérents de la FPP labellisés Propiscines® sont régulièrement formés et informés en matière d'économies d'énergie et se sont engagés dans une démarche de développement durable. Ils ont d’ailleurs signé une charte d’engagement Propiscines®. Alors n’hésitez plus, choisissez un Propiscines® !

Retrouvez la liste des entreprises labellisées Propiscines®

fiche pratique consommation d'énergie d'une piscine

Conseils pour une utilisation raisonnée en énergie de ma piscine

Consulter le document