Schéma représentant le circuit de circulation de l'eau d'une piscine

Quelle filtration de piscine choisir ?

Traitement de l’eau d’une piscine : 80% de mécanique et 20% de produits

Sachez que 80% du traitement de l’eau est effectué par la filtration mécanique. Le traitement avec des produits, indispensable pour éradiquer les bactéries et avoir une eau saine compte pour 20%. Par son action mécanique, la filtration participe activement et majoritairement à la conservation de la qualité de l’eau.

Bien filtrer pour mieux traiter

 

En retenant les agents polluants les plus gros et les particules insolubles, la filtration facilite la désinfection car elle permet une action plus rapide et plus efficace des produits de traitement.

Le circuit de filtration d’une piscine est composé d’une pompe et d’un filtre reliés hydrauliquement au bassin : l’eau est aspirée puis filtrée avant d’être renvoyée propre dans le bassin via des refoulements. Pour une filtration efficace, l’installation hydraulique doit être correctement dimensionnée et bien entretenue. C’est à cette condition qu’elle permettra d’éliminer les déchets et de réduire la quantité de produits de traitement nécessaire.

Les différents types de filtre

Trois grands types de filtre répondent tous au même principe de fonctionnement : lorsque l’eau passe dans le média filtrant, ce dernier doit retenir le maximum d’impuretés. La taille du filtre est fonction du volume de la piscine et de ses caractéristiques (utilisation, environnement, etc). Votre choix doit se faire sur deux critères : la finesse de filtration souhaitée et le type d’opération d’entretien.

Les filtres à sable / à verre

Le média filtrant utilisé est de la silice qui offre une finesse de filtration comprise entre 30 et 40 microns. Il est possible de remplacer le sable par du verre ou de la zéolithe ce qui améliorent les performances. Le nettoyage se fait par inversion des flux à l’intérieur (contre-lavage).

Les filtres à cartouche

Le média filtrant utilisé est un assemblage de plusieurs éléments filtrants généralement réalisés en tissu synthétique qui offre une finesse de filtration comprise entre 15 et 20 microns. Le nettoyage se fait manuellement hors du support.

Les filtres à diatomées

Le média filtrant utilisé est un ensemble de supports filtrants sur lesquels se déposent des micro-algues, les diatomées et qui offre une finesse de filtration comprise entre 1 et 3 microns. Le contre-lavage est fréquent et se fait en plusieurs étapes pour décolmater le support et évacuer les diatomées.

Filtration : une consommation d’énergie divisée par 4 en 30 ans

De nombreux facteurs permettent de diminuer la consommation d’énergie des systèmes de filtration. Les systèmes de filtration privilégient désormais l’allongement du temps de filtration sur la puissance : les petits moteurs, moins énergivores, ont pris le pas sur les gros. Aujourd’hui il est même d’ores et déjà possible d’équiper sa piscine avec un système de filtration de 200 watts hyper pointu, à vitesse de filtration adaptable et capable de limiter la consommation énergétique annuelle à seulement 860 kWh/an.

Des performances renforcées pour des coûts réduits

Une meilleure circulation de l’eau

Pour optimiser la filtration, les réseaux hydrauliques sont également conçus pour faciliter la circulation de l’eau en limitant les pertes de charge. Les professionnels utilisent désormais un logiciel de calcul dédié pour créer les installations, notamment en simplifiant les réseaux pour éviter les coudes, les carrefours, etc

Évolution des médias filtrants

La filtration de l’eau s’améliore avec l’évolution des médias filtrants. les filtres à sable ou à diatomée peuvent maintenant être remplacés par des poches filtrantes jetables ou lavables, des filtres à cartouche, par du verre présenté sous forme de granulés de verre recyclé et poli …

Programmation des durées de filtration

La sensibilisation des propriétaires de piscine à la juste programmation des durées de filtration peut également permettre de limiter la consommation énergétique. Il faut notamment savoir que le temps journalier de filtration dépend de la température de l’eau.

Et demain ?

Les professionnels de la piscine étudient de nombreuses pistes pour augmenter les capacités de filtration, tout en diminuant la consommation énergétique des systèmes. ils comptent ainsi continuer à réduire la taille des moteurs des pompes à filtration, améliorer la préfiltration pour empêcher les impuretés d’arriver dans la filtration, etc. La domotique a également un rôle très important à jouer en permettant de piloter électroniquement et donc précisément le temps de filtration, le lavage des filtres … en fonction de différents paramètres. Ces systèmes d’automatisation complexes sont apparus récemment sur le marché afin de piloter à distance et précisément le traitement de l’eau du bassin.